Il y a qqs jours, j’ai fait un post sur la façon dont on pouvait consommer notre placenta. Là, je voulais vous parler d’un rituel de plus en plus connu, en tout cas dans la petite sphère de la naissance naturelle, le placenta lotus. C’est ce que nous avons choisi de faire ici pour notre petite dernière.

En quoi ça consiste ?

 
À laisser le bébé relié à son placenta, sans couper le cordon donc, et attendre qu’il sèche puis se décolle de lui-même, au bon moment ! Cela dure entre 2 et 10 jrs. Une fois égoutté, on place le placenta dans un petit panier où on prendra soin de le recouvrir de sel (auquel vous pouvez ajouter des fleurs et herbes séchées, des cristaux, des coquillages, etc.) puis l’emballer dans des langes. Chaque jour vous renouvellerez/ajouterez du sel pour une bonne conservation du placenta.

Pourquoi ?

 
Dans de nombreuses cultures, on considère le placenta comme le jumeau du bébé et quoiqu’il en soit, notre enfant vient de passer 9 mois tout contre lui. On l’appelle le chakra oublié (“The Forgotten Chakra” de Robin Lim que la merveilleuse Mellune traduit en ce moment je crois), il s’agirait de notre tout 1er chakra. On dit aussi que l’âme du bébé serait encore dans le placentaet qu’elle aurait besoin d’un certain temps pour venir complètement, et de façon optimale, s’incarner dans le corps physique du bébé. L’expérience des parents ayant pratiqué le lotus est que ce sont des enfants simples, apaisés, complets. Je serais hyper curieuse d’avoir de vraies études sur ce sujet…

Les avantages ?

 
Bébé et maman vont très peu bouger les 1ers jours et pouvoir se reposer un maximum. Oui, transporter un bébé avec un panier qui pèse lourd (j’avoue je ne m’y attendais pas!) et un cordon rigide n’est pas le plus confortable ! Ainsi, la jeune maman est moins tentée de reprendre les activités quotidiennes et fatigante !
Ici on est resté en peau à peau 48h et notre bébé n’a pas été habillée avant. J’ai adoré ça, ce moment a été une vraie transition entre la grossesse et la naissance.
La fratrie prend pleinement conscience de la trinité bébé/cordon/placenta et que c’est beau 🙂
claire andré petitdemange naturopathe vosges uncategorized e c ff e a cf b fb

Notre expérience 

Je me souviens de sa tête la première fois que j’ai parlé de ce rituel à mon mari ! Lorsqu’il m’a demandé si concrètement on allait réellement balader le placenta de notre fille dans un panier et dormir avec… Je dois avouer que si j’y voyais plein de sens et que je sentais un appel fort à vivre cette expérience, lui pas du tout. Alors on s’est mis d’accord pour essayer quelques heures, sans forcément aller jusqu’au lotus complet s’il durait longtemps. Et puis finalement, nous avons décidé de couper le cordon au bout de 48h, en famille, tous ensemble autour de notre puce. Parce qu’il était vraiment très rigide, très dur, comme de la corne (on a eu beaucoup de mal à le couper !) et que je commençais à avoir peur de faire mal à mon bébé même en bougeant très peu, ne serait-ce que quand je l’allaitais. Ca reste pour moi une merveilleuse expérience de début de vie avec notre fille. Une expérience que j’ai vécue comme une véritable transition et un atterrissage en douceur de ces 9 mois passés avec eux deux, au creux de mon ventre. Une transition qui a beaucoup adouci mon post partum immédiat au niveau émotionnel notamment.

Et vous, tenté.e.s, un peu, beaucoup, pas du tout ?
Avez vous déjà vécu un placenta-lotus ou fait d’autres rites autour du placenta ?