Parce qu’il s’agit d’un “petit sujet” dont on parle peu…
Parce que je n’avais pas ces connaissances pour mes premiers accouchements, et que j’ai donc cru être obligée de prendre les antibiotiques pour mon 2ème.
Parce qu’ils ne m’ont pas été administré “correctement” : sans voie veineuse mais par voie orale, ce qui totalement inutile. 
Parce que mon accouchement a duré moins de 4h donc l’antibiotique ne présentait absolument aucun intérêt dans le cadre du strepto B.
Parce que mon bébé et moi-même ont ensuite eu des infections à levures pendant plusieurs semaines, et que sa petite flore intestinale a été bien fragilisée, ce qui n’a arrangé en rien ses allergies alimentaires…
Et parce que comme j’aime répéter encore et encore, le savoir c’est le pouvoir 🙂
 

Communément appelé strepto B et souvent inconnu de la plupart d’entre nous, à moins d’en être porteuse en fin de grossesse. Ce qui veut dire dans ce cas qu’il colonise votre flore vaginale. Ce qui correspond à environ 10% des femmes en France.

Pour autant, ce n’est pas parce que votre flore vaginale est colonisée par le strepto B, que celle de votre bébé le sera forcément à la naissance (1/2 slt ), et encore moins qu’il développera une infection suite à cela (1 pr 2000). Cette infection peut néanmoins se manifester par une maladie respiratoire, une septicémie généralisée, ou une méningite dans les 1ères semaines de vie du bébé. 
 

Les facteurs de risque

Aucune étude ne montre clairement comment dépister ces bébés, néanmoins les facteurs de risque seraient :
– les bébés à faible poids de naissance ou nés prématurément 
– une rupture de membrane 18h avt la naissance
– un travail long avec de multiples touchers vaginaux
– une intervention obstétricale (ventouse, forceps…)
– des modifs sévères du rythme cardiaque foetal pdt le travail
– un état fiévreux de la maman pdt le travail
– une réanimation néonatale 
– un diabète gestationnel
– une colonisation très importante de la flore vaginale maternelle

Les mesures préventives existantes 

En France, la mesure préventive est la suivante : pratiquer un prélèvement vaginal en fin de grossesse (qu’on est toujours libre d’accepter… ou non !) et mettre sous antibiothérapie préventive pendant l’accouchement celles qui sont porteuses du strepto B (recommandations du Cngof dps 1997) afin de diminuer le nombre de bactéries. A savoir que l’antibiotique doit être administré par voie veineuse pendant le travail, au moins 4h avant la naissance et l’administration doit être renouvelée toutes les 4hA noter, que l’antibiothérapie n’est efficace qu’à partir de la 2ème injection. 
.

Les bénéfices de ces mesures

– D’après une étude de 1994, menée par A. Ohlsson et VS. Shah, l’antibiothérapie préventive n’amène aucune différence significative sur le nombre de décès des nouveau-nés.
 

Les inconvénients de ces mesures

– un grand nombre de femmes sont mises sous antibiothérapies alors que leur bébé n’auraient jamais déclaré d’infection
– le recours aux antibiotiques présente les risques de :
1. développer des souches bactériennes résistantes et y exposer les nouveaux nés
2. d’effets indésirables post natal chez le bébé et la maman : infection à levures (candidose/mycoses/muguet…)
– risque de réaction allergique à l’antibiothérapie (un dizaine de décès par an aux USA dû à un choc anaphylactique)

D’autres options 

Pour l’enfantement 

  • limiter au maximum les touchers vaginaux et gestes invasifs
  • demander à chaque personne entrant en contact avec votre bébé de se laver soigneusement les mains (certaines infection à streptocoques peuvent se transmettre pdt les 3 premiers mois de vie)
 

En amont, pendant la grossesse 

  • rééquilibrer votre flore intestinale (qui influe sur la flore vaginale) à l’aide de votre naturopathe préféré.e avec l’alimentation, mais aussi certains super-aliments, compléments alimentaires, en liant bien sûr l’aspect psycho-émotionnel 
  • rééquilibrer votre flore vaginale à l’aide d’ovules spécifiques, de probiotiques spécifiques également
 
Voilà de quoi prendre une décision libre et éclairée par rapport à ce strepto B, car c’est clairement le genre de décision qui peut apparaître dans votre projet de naissance et être discuté avec votre SF / GO.