Cette semaine, une jeune femme que j’ai suivi en naturopathie m’a demandé mon avis à propos d’un article. Article publié sur le site d’un célèbre magazine féminin français et prônant les bienfaits de l’avocat. Je me suis dit que vous aussi, cela pourrait vous intéresser ! Ci-dessous le dit l’article, puis ma réponse juste ensuite !

« Il faut manger de l’avocat tous les jours, c’est la science qui le dit. L’avocat, déjà star de nos assiettes, pourrait bien devenir notre meilleur allié santé. Explications. En effet, une nouvelle publication, regroupant pas moins de 129 études, parue dans Phytotherapy Research révèle l’incidence positive de l’avocat sur le syndrome métabolique, cet ensemble de facteurs qui accroît le risque de diabète de type 2, de maladies cardiaques ou d’AVC. Un fléau mondial accru par le manque d’activité physique, la sédentarité, l’obésité et la mauvaise alimentation, engendré par des facteurs à risque comme l’hyperglycémie, le cholestérol, la pression sanguine ou encore l’indice de masse corporelle. Et pour endiguer tout cela : l’avocat. Oui, l’avocat ! « L’avocat est une source bien connue de caroténoïdes, de minéraux, de phénoliques, de vitamines et d’acides gras », dixit les auteurs de cette publication du département de pharmacologie et de toxicologie de la faculté de pharmacie à la Mashhad University of Medical Sciences, en Iran. Des composés aux effets positifs contre le syndrome métabolique, et particulièrement sur la diminution du taux de « mauvais » cholestérol (cholestérol LDL) et des matières grasses dans le sang aussi appelées triglycérides. Et autre bonne nouvelle, l’avocat aiderait aussi à perdre du poids. Parmi les différentes études citées dans la revue, l’une d’elles a mis en avant que des patients adultes en surpoids qui mangeaient un avocat tous les jours pendant six semaines avaient vu leur poids, leur IMC et leur pourcentage de graisse corporelle considérablement diminuer. Et s’il ne peut être, à lui seul, considéré comme un médicament, l’avocat et son cortège de bénéfices santé n’ont plus aucune raison de ne pas nous accompagner au quotidien. » Article publié sur le site elle.fr le 17 avril 2017.

Alors c’est vrai depuis quelques temps, l’avocat s’est fait une place de choix sur tous les blogs et dans toutes les assiettes healthy. Et je n’y suis moi-même pas indifférente, vous l’aurez peut-être remarqué, ici ou encore ici. Toutefois affirmer en titre qu' »il faut manger de l’avocat tous les jours » et que cet aliment pourrait à lui seul nous protéger de tout un panel de problème de santé, c’est un peu exagéré, non ?

Pour ma part, je me méfie toujours des aliments soi-disant miraculeux. Après le curcuma, l’ail ou le jus de citron, c’est au tour de l’avocat ! De même que les régimes magiques qui vous font perdre tous vos kilos en trop en l’espace de quelques jours, il n’y a pas d’aliments qui vous protégeront de quelque maladie que ce soit. Les choses ne sont pas si simplistes et il convient toujours de remettre ces affirmations dans un certain contexte. 

Bien sûr, l’avocat est un aliment nutritionnellement intéressant, riche en bons gras comme le dit l’article, mais également en anti-oxydants et nutriments en tous genres. Rien à redire à ce sujet. Mais c’est loin d’être le seul aliment doté de ces avantages ! Quasiment tous les fruits et légumes colorés sont riches en nutriments divers. Quant aux bonnes sources de gras, vous en trouverez sans problème dans d’autres catégories d’aliments. Notamment certains poissons ou oléagineux, certaines huiles, les olives, etc.

Par ailleurs, si vous choisissez de manger de l’avocat sous forme de guacamole chaque jour en l’accompagnant de chips, je suis tout de suite moins certaine des bienfaits. Donc consommer de l’avocat, oui, mais dans le cadre d’une alimentation saine par ailleurs. Je doute fort que les résultats de l’expérience vantant la perte de poids, la baisse d’IMC et de graisse corporelle soit seulement dus à une consommation d’avocat quotidienne. J’imagine que c’est plutôt le fruit d’un programme alimentaire global (peut-être accompagné d’activité physique voire d’autres techniques). De même si votre motivation est de perdre du poids ou de diminuer votre IMC, je ne me vois pas vous prodiguer pour seul conseil de manger un avocat chaque jour !

L’autre point qui me dérange, c’est l’affirmation que cet aliment serait bénéfique et magique pour tout le monde. Or l’un des principes important en naturopathie est que nous avons tous des constitutions, besoins, rythmes de vie, etc. différents. Ce qui implique que nous ne sommes pas tous amené à manger de la même façon, et qu’un aliment très bénéfique pour l’un, ne le sera pas forcément pour l’autre. Il pourra même être carrément néfaste, l’exemple typique étant le verre d’eau tiède et du jus de citron le matin à jeûn. Donc toujours remettre dans votre propre contexte ces affirmations : quels sont mes besoins, quelles sont mes capacités digestives, comment se présentent mes taux de cholestérols actuellement, etc. Et si besoin, vous faire accompagner par un professionnel de santé.

Enfin ce qui importe également dans notre alimentation c’est de respecter au maximum une saisonnalité, une variété, une diversité et une certaine qualité. Autant de point qui font qu’il parait difficile de consommer le même aliment chaque jour de l’année. Sans oublier que l’avocat, même s’il reste un aliment globalement fort intéressant pour notre santé, n’est ne l’oublions pas absolument pas local et d’un point de vue écologique très discutable.

Pour conclure, je dirais que comme toujours il importe de rester dans un certain équilibre et une certaine mesure. Si l’avocat est un aliment qui vous convient (de par votre physiologie, digestion, etc.) et que vous l’appréciez, faîtes-vous plaisir et intégrez le régulièrement à vos menus. Vous bénéficierez ainsi de ces vertus. Pour autant, ne vous obligez pas à en faire un « médicament » dont la consommation sera forcément quotidienne ! Et surtout n’hésitez pas à varier et diversifier vos sources, que cela soit en terme de bonnes graisses ou de vitamines, minéraux, ou oligo-éléments.