Vous connaissez sans doute l’argile, cette poudre minérale aux multiples vertus utilisées depuis la nuit des temps et ingrédient pouvant être fort utilisée en naturopathie ? Il en existe tout un arc-en-ciel : verte et blanche pour les plus connues, mais aussi jaune, bleue, violette ou rouge. Les propriétés de l’argile résident dans sa richesse en minéraux et oligo-éléments, qui différeront selon sa couleur. Ici, je vous parle de la rose, mélange d’argiles blanche et rouge. Pas la plus connues de toute, mais elle est très utile chez nous !  

L’argile rose est spécifique des peaux sensibles, parfaite pour les plus fragiles comme celles des bébés mais aussi pour les peaux intolérantes. Sa douceur en fait l’alliée parfaite des cosmétiques naturelles et donc des soins à destination de la peau.

Comment la choisir  ?

Au moment de faire votre choix, préférez une argile séchée naturellement au soleil… la mienne est passée à haute température au four, ce qui évidemment lui a sans doute fait perdre quelques-unes de ses vertus, mais j’ignorais ce point au moment de mon achat. Et l’argile étant extrêmement économique et ne se périmant pas… mon sachet à plusieurs années déjà !

Comment l’utiliser ?

Je parlerai ici uniquement de l’utilisation en externe de l’argile rose.

  • en masque : mélangée par exemple à de l’aloe vera, une eau florale ou huile végétale de votre choix (et selon votre type de peau et vos besoins), ou encore de l’avocat, elle viendra (comme toutes les argiles) purifier votre peau mais sans l’assécher. Elle possède également des vertus apaisante et cicatrisante… Bonjour jolie peau éclatante, adieu teint gris et terne 🙂
  • en cataplasme : il s’agit d’une sorte de pâte assez épaisse que vous réalisez en mélangeant la poudre d’argile à un liquide : de l’eau tout simplement ou encore du lait (maternel si vous pouvez,qui est également l’un des cicatrisant les plus efficaces au monde, sinon plutôt végétal…) si vous souhaitez potentialiser les vertus de l’argile. Ils peuvent être chaud ou froid, et devrons poser au moins deux heures sur la zone à traiter pour être efficace. Afin qu’il reste en place on prendra soin d’emballer le cataplasme avec un bandage (pas trop serré pour ne pas couper la circulation).
  • dans l’eau de votre bain : afin de tonifier votre circulation (mieux encore si vous l’associez à des eaux florales d’hamamélis ou huile essentielle* de cyprès toujours vert par exemple) et apaiser votre peau vous pouvez en glisser qqs cuillères à soupes
  • en application directe :
    • déodorant occasionnel, en dépannage, si vous n’avez rien d’autre sous la main, l’argile et ses propriétés absorbantes pourra vous être utile.
    • sur les fesses de votre bébé : lorsqu’il y a des petites rougeurs au niveau du siège, des coupures, la peau à vif… bref toutes ces petites misères qui parfois surviennent sur les petites peaux bien fragiles de nos petits coeurs. Il suffit de saupoudrer la peau abîmée comme vous le feriez avec du talc (ou du sucre glace sur un gâteau au chocolat ;-)). La rapidité de réparation, d’apaisement et de cicatrisation de la petite peau de mon lapin lorsqu’il est abîmé est vraiment impressionnante ! Et il doit le sentir car lui même adore et réclame que l’on en mette lorsqu’il y a besoin… contrairement à certaines crèmes (même bio et clean dans leur composition) qui vont le brûler. Note pratique : pour une utilisation pratique et éviter de renverser de la poudre partout à chaque usage, j’ai pris la peine d’en transvaser une partie dans un petit pot en verre avec un petit couvercle percé (ancien contenant à épices ,type curry de chez Ducr**vous situez ?!)

      Précautions à prendre 

    • Ne jamais mettre l’argile en contact de métal, et si possible pas de plastique non plus. Utilisez des ustensiles en verre, porcelaine ou bois pour la manipuler. 

    • Comme toutes les argiles, elle peut s’utiliser en interne et donc s’ingérer. Dans ce cas, soyez précautionneux et référez vous à un professionnel. Mieux vaut être certain de son bon usage et éviter tout risque !

    • * comme pour le point précédent, il est toujours plus prudent de demander l’avis d’un professionnel avant usage d’une huile essentielle.