Avec cette vague de chaleur et ces températures caniculaires… quelques précautions s’imposent pour tous, et encore plus pour les plus fragiles (bébés, enfants, personnes âgées, femmes enceintes ou encore personnes malades). J’ai donc pensé que quelques conseils naturopathiques, pleins de bons sens mais auxquels on ne pense pas forcément, pourraient vous être utiles !

  • boire bien sûr. Autant que nécessaire selon vos besoins. De l’eau fraîche mais pas glacée pour ne pas choqué votre estomac avec une trop grande différence de température. Les eaux jolies, avec quelques feuilles de menthe, une ou deux rondelles de citron/orange ou quelques morceaux de fruits (pastèque, melon, framboises), sont encore plus agréables. Et une bonne astuce pour faire boire de l’eau aux plus récalcitrants ou à nos petits coeurs.
  • éviter en revanche les boissons déshydratantes: sodas, jus trop sucrés, café, thé, tisane… Contrairement à une croyance populaire qui dit que les boissons chaudes hydratent puisqu’on boit du thé dans les déserts, il n’en est rien ! Lorsque vous buvez chaud, vous augmentez votre température corporelle. Afin de la maintenir stable aux environs de 37°C, votre corps grâce à l’homéostasie et à ses capacités de régulation, va se mettre à transpirer, d’où l’effet de déshydratation.
  • pensez au brumisateur ou à un gant de toilette frais (pas glacé!) qui rafraîchit de façon agréable (pour nos amis à 4 pattes aussi!). Si vos petits ont du mal à boire, les humidifier régulièrement et surveiller leur température.
  • les bains de pieds ou de mains  (ou plutôt avant-bras jusqu’au coude!) soulagent plus durablement que le simple brumisateur ou gant de toilette. Et oui, bien des trucs de grands-mères fonctionnent !

  • consommez une grande quantité de légumes et fruits frais : une bonne source d’hydratation car ils sont riches en eau mais également en précieux nutriments. Nutriments que nous avons tendance à perdre lorsqu’il fait chaud en transpirant plus facilement que d’habitude. Si vous avez un petit ventre sensible et certaines problématiques telles que les intestins irritables ou colopathie fonctionnelle, attention au cru qui risque de vous faire plus de mal que de bien, d’autant plus si vous êtes en période de « crise » ! En revanche, rien ne vous empêche de faire blanchir ou cuire à la vapeur douce vos légumes et fruits (en choisissant les plus doux et moins irritants pour les intestins), puis de les consommer froids ensuite, en salade, gaspacho, etc.
  • prudence sur les glaces et sorbets. Oui c’est délicieux et je suis la première à adorer cela. Toutefois, comme les boissons trop froide, elles créent un véritable choc thermique pour notre estomac (surtout lorsqu’on en consomme souvent) dont la température est lui bien plus élevée. Donc oui aux glaces mais à une fréquence raisonnable.
  • portez des vêtements confortables et en fibres naturelles comme le lin, le coton ou la soie par exemple. Les matières synthétiques vous feront d’autant plus transpirer et ne sont pas des plus agréable à porter.
  • pour les jambes lourdes, pensez à l’hydrolat de cyprès à conserver au frais et vaporiser sur vos gambettes pour les soulager. Sans oublier le fait de les surrélever dès que vous en avez l’occasion, de troquer vos talons hauts pour des chaussures avec 2 ou 3 cm. de hauteur seulement, et de vous masser des chevilles vers les cuisses avec de l’huile végétale de calophyllum inophyllum par exemple (la plus circulatoire qui existe, elle fait des merveilles en cas de souci de cicatrisation également). Et pour les plus fragiles (et/ou les plus courageux/ses), les bas de contention restent encore la plus efficace des prévention… Je compatis, j’en ai porté tout au long de ma grossesse l’an dernier, notamment pendant les dernières semaines caniculaires !

J’espère que ces quelques points vous aurons aidé et peut-être donné envie de prendre plus/mieux soin de vous et de vos proches. Si vous avez d’autres astuces à ajouter auxquelles je n’aurais pas pensé, n’hésitez pas à les partager en commentaire juste en dessous !