Il y a quelques jours, j’ai publié sur Instagram, la photo de ce cake réalisé en quelques petites minutes pour une amie venant me rendre visite. J’étais (comme souvent) en retard, et (comme la plupart du temps) il n’y avait même pas un paquet de gâteaux secs dans mes placards pour dépanner… Oui, les sucreries ne peuvent pas rester dans les placards chez nous, alors j’évite d’en acheter, c’est plus simple pour tout le monde ! Bref suite, à cette photo vous avez été nombreuses à me demander la recette donc je vous la partage 🙂

Elle est sans gluten et sans lactose et s’inspire largement de la version de Marion Kaplan, que j’ai toutefois modifié un peu. Elle est également très simple et rapide à faire ! 

Ingrédients :

  • 120g de ghee
  • 200g de chocolat noir à 70% ou plus si vous aimez
  • 4 oeufs moyens bio
  • 50g de xylitol
  • 50g de sucre de coco
  • 2 càs de farine de sarrasin
  • 1 pincée de sel rose de l’himalaya

Préparation :

  • Remplir d’eau votre cuve du vitaliseur aux ? environ et faire chauffer
  • Graisser votre moule à cake. Personnellement je trouve que le plus pratique est d’utiliser de l’huile d’olive et de l’étaler au pinceau 🙂
  • Faire fondre le chocolat et le beurre clarifié au bain marie ou au vitaliseur en remuant régulièrement
  • Ajouter le xylitol et le sucre de coco en remuant énergiquement
  • Ajouter le mélange chocolat et beurre fondu, puis les oeufs un à un en prenant soin de mélanger entre chaque
  • Ajouter la farine de sarrasin et le sel. Mélanger à nouveau
  • Verser dans le moule à cake, puis placer au vitaliseur pour 20 minutes environ
  • Si vous n’avez pas de vitaliseur vous pouvez le cuire au four, 20 minutes à 180°C

Conseils naturos :

  • Le xylitol est un édulcorant naturel, bien connu des diabétiques et personnes devant être particulièrement vigilantes à leur glycémie. Il est d’origine naturelle, cependant vérifiez bien qu’il est bio et si possible issu de l’écorce de bouleau. Car il existe du xylitol provenant de maïs, potentiellement OGM. Contrairement au sucre complet (rapadura) ou au sucre de coco, il n’a aucun goût si ce n’est celui du sucre ! Concernant son index glycémique, il est très bas, ce qui permet aux diabétiques d’en consommer. Et aux non diabétiques de diminuer leur apport en sucre. Comme il reste un produit très cher, je l’utilise souvent en le mélangeant à d’autres sources sucrées… et je diminue ma consommation de douceur tout court, tout en continuant à me faire plaisir en privilégiant la qualité à la quantité.
  • Le sucre de coco a lui aussi un index glycémique (IG) plutôt bas (35), mais surtout il est composé à part égale de fructose et de glucose. Ce qui en comparaison à un sirop d’agave présentant également un IG bas (autour de 25) mais composé en quasi totalité de fructose le rend beaucoup moins intéressant physiologiquement. En effet, le fructose (utilisée en quantité massive dans les aliments et boissons industriels (sodas et jus de fruits en tête)) est géré par votre foie. Or s’il est consommé en trop grande quantité, il va provoquer à moyen/long terme : un stockage des graisses, de l’hypertension, des diabètes de type 2, ou encore favoriser la stéatose hépatique (maladie du foie gras). A éviter donc au maximum !