C’est l’heure de cette chère tradition des voeux. J’avoue, chaque année, ce côté un peu « obligatoire » a tendance à me bloquer. Et puis finalement, à chaque fois, je me prends au jeu.

Penser à ce vers quoi j’ai envie d’aller, à l’aube de cette nouvelle année qui débute. Ce à quoi j’aspire pour cette page blanche toute neuve.
Ce que je souhaite à ceux que j’aime. A ma famille, mes proches. A vous aussi, qui passez par là. Alors voilà.

Je vous souhaite des rires et des sourires. Chaque jour.
Des moments de partages sincères avec vos êtres chers.
De leur montrer, dire, écrire combien ils comptent. Combien vous les aimez.
Des élans et des envies d’inconnu. De nouveautés. Pour les apprivoiser et cesser d’en avoir peur.

Je vous souhaite de percevoir les forces et la puissance de cette merveilleuse Nature dans laquelle nous vivons.D’apprécier les moments de silence et la joie simple de la solitude. D’appendre à vous laisser en paix. Et d’apprendre à Être. Sans rien faire.

Je vous souhaite de toucher d’un peu plus près celui ou celle que vous êtes. Derrière les masques, sous votre carapace. Et d’en regarder les imperfections avec douceur et gentillesse. Et d’en prendre le plus grand soin. De ne pas oublier l’enfant au fond de vous. Lui, qui rayonne de joie et s’émerveille d’un rien.

Je vous souhaite d’être en paix, avec ce temps qui défile trop vite. Avec ces petites rides qui se creusent un peu plus au coin des yeux.
Je vous souhaite des découvertes, de jolis défis et de folles passions.
De la confiance. En vous. En la Vie. En les Autres.

Je vous souhaite le courage de traverser les doutes et les galères qui font partie de la Vie. De réussir à les accueillir. De trouver la force pour les laisser ouvrir vos coeurs et non les endurcir.

Je vous souhaite de pardonner. Aux autres, mais surtout à vous-même.
De réussir à tourner les pages qui méritent de l’être.

Je vous souhaite des rires d’enfants qui résonnent, et leurs petites mains qui caressent votre peau. Parce qu’il n’y a rien de plus doux au monde.

Je vous souhaite d’apprécier pleinement chaque petite parcelle de 2017. D’en vivre chaque étincelle en conscience. Sans ne rien vouloir retenir.
Je vous souhaite de vivre libre. Et heureux.